Infrastructure, urbanisme et mobilité

Concept "Bus-Bunn" ou "RER" de Georges Schummer

Le concept Bus-Bunn ou RER de Georges Schummer est essentiel pour améliorer les transports en commun.

Ce concept est documenté sur les sites suivants

www.busbunn.net et sur www.rer.lu

 

Caractéristiques principales

 

* Amélioration du réseau de trains

- qui joue le rôle de backbone très haute capacité

- prolongé vers le centre-ville, le Kirchberg et l'aéroport

- 16 gares sur le territoire de la ville de Luxembourg et environs (partiellement déjà existantes)

- Il y aurait une gare dans presque tous les quartiers de la ville et environs ou du moins à proximité.

- Trajet partiellement dans des tunnels

 

* Amélioration très importante du réseau de bus dans la ville de Luxembourg qui est en charge de la répartition fine dans tous les quarties de la ville.

Aujourd'hui toutes les lignes doivent passer par le centre Aldringen et la gare centrale et donc par le goulot d'étranglement qui est l'avenue de la Liberté.

Avec le concept Bus-Bunn les lignes de Bus doivent passer par une gare quelqconque des lignes de train.

 

Avantages

 

- Capacité nettement supérieur au projet de tram du gouvernement

- Minimum de changements de moyen de transport.

- Ne consomme pratiquement pas d'espace qui reste donc disponible pour circulation pour les voitures, bus, bicyclettes, piétons et des espaces verts.

 

Désavantages du projet de tram du gouvernement

 

- Capacité du tram insuffisante (max +- 9000 / heure et direction) pour les +- 150 000 personnes qui viennent travailler chaque jour dans Luxembourg ville et environs.

- Plus-value par rapport aux bus existants presque nulle. Surtout si on considère qu'on pourait améliorer plus facilement le réseau de bus en réservant 2 pistes (1 par direction) sur les principaux axes comme c'est prévu pour le tram.

- Pertes de temps sur le trajet tram car un arrêt +- tous les 500 m (13 arrêts de la gare centrale jusqu'au bout du Kirchberg).

- Concept basé sur un nombre élevé de changements de moyen de transport (aux gares périphériques, du bus au tram et du tram au bus).

- Dans une 1ère phase le tram ne dessert qu'une petite partie de la ville et environs (trajet de 7,2 km seulement). Il est incertain si les extensions seront réalisables et réalisés.

- On réserve 2 pistes (1 par direction) pour le tram sur les queques grandes avenues et ponts de la ville. Le tram avec une cadence de 3 minutes aura la priorité aux croisements. Ceci créera des goulots d'étranglement pour le transport individuel et réduira très fortement la mobilité individuelle. Cette réduction forte de la mobilité individuelle combinée à une amélioration très modeste des transports en public auront comme conséquence une détérioration de la mobilité.

- On réserve 2 pistes (1 par direction) pour le tram sur les queques grandes avenues de la ville. Cet espace manquera aux urbanistes pour la mobilité douce (trajets à pied ou en bicyclette) et les bandes vertes.

- C'est déjà le 4e projet de tram. Les projets précédents ont été rejetés car ils étaient non réalisables et/ou la plus-value était insuffisante pour justifier l'investissement. Le projet actuel sera probablement rejeté pour ces 2 raisons.

 

Le principal effet des projets de tram successifs a été de retarder la mise en place du concept Bus-Bunn qui est de loin la meilleure solution pour la mobilité dans Luxembourg-ville et environs.

Translation

View Translation

Tags

Voting

7 votes
9 up votes
2 down votes
Idea No. 124